Colocation - image

Comment réussir son investissement en colocation ?

La colocation devient une tendance, notamment ces dernières années. Elle intéresse surtout les étudiants, voire les personnes âgées. Ces raisons expliquent pourquoi de nouveaux investisseurs se penchent sur ce type de placement. Il s’agit en effet d’une source d’argent sûre pour ces individus. Cependant, il leur faut adopter une bonne stratégie pour rendre l’affaire plus rentable. Voici quelques astuces pratiques pour y arriver.

Investissement en colocation : comment ça se passe ?

Investir en colocation n’est pas un jeu d’enfant. L’investisseur doit suivre les règles imposées par la loi ALUR pour garantir sa réussite. Premièrement, il est impératif de se référer au modèle de contrat de bail prédéfini. Il lui est également interdit de dépasser les normes de peuple autorisées par la loi. En clair, il faut 9 m² pour une personne et 16 m² pour deux. Concernant le loyer, la somme totale de celui-ci ne doit pas aller au-delà de celle du bail appliqué normalement à un bâtiment. Si le bailleur compte conclure un contrat avec de nombreux colocataires, il lui faut une superficie allant jusqu’à 33 m².

Il existe une multitude d’options de location en fonction des demandes de chacun. La location meublée, comme son nom l’indique, permet de louer un bien contenant des meubles pour optimiser le confort des occupants. Les investisseurs en quête d’un revenu sur le court terme peuvent, quant à eux, choisir la location saisonnière. Il existe également la location nue, c’est-à-dire acquérir une maison non meublée. Cette option permet au propriétaire de profiter d’une diminution d’impôt. Enfin, certains bailleurs proposent une location courte durée aux clients. La durée est variée selon ce qui a été convenu entre les deux parties.

Quelles sont les bonnes raisons d’opter pour ce type d’investissement ?

La colocation est un domaine très intéressant dans l’investissement immobilier. Acheter un bien au mètre carré revient moins cher aux bailleurs. Généralement, le prix de 1 m² d’un studio est de 2400 euros, soit 48 000 euros pour 20 m². L’investisseur peut ensuite le louer meublé à 300 euros par mois, par exemple. Étant donné que le coût fixé est légèrement au-dessus de celui du marché, placer son argent en colocation est donc rentable. La demande locative augmente également ces dernières années alors que les offres sont désormais très faibles. Pour cette raison, le propriétaire n’a aucune crainte de trouver de nouveaux locataires au cas où les anciens auraient pris leur envol.

Investir dans la colocation permet de profiter d’une fiscalité avantageuse, à condition d’opter pour la location meublée, c’est-à-dire que les locataires peuvent utiliser tous les matériels à leur disposition. De ce fait, le bailleur peut occuper un statut LMNP ou Loueur Meublé Non Professionnel. Grâce à cela, il a le droit de déduire les travaux et les charges sur l’usure du bien. Il arrive également que le propriétaire n’ait plus à payer d’impôts.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact - © Copyright 2019